Gestion des ressources humaines TD

Exercice 1 :
 Le style de commandement dans une entreprise peut en partie être comparé avec l’exercice du pouvoir dans un Etat.

Travail à faire :
         Pouvez-vous caractériser les types de pouvoir présentés ci-dessous ?

 Caractéristiques
 



AUTOCRATIQUE
…………………………………………………………………………..
DEMOCRATIQUE
…………………………………………………………………………..
DEMAGOGIQUE
…………………………………………………………………………..
PATERNALISTE
…………………………………………………………………………..
DICTATORIAL
…………………………………………………………………………..

Exercice 2 :

    Quelles sont les sources du pouvoir ? La première qui vient à l’esprit est la contrainte. Elle s’exerce à travers toute une gamme de sanctions (réprimande, blâme, sanctions financières, mutations dans un poste moins intéressant, etc., jusqu’au licenciement) et repose finalement sur les relations de pouvoir à l’extérieur de l’entreprise. Ainsi, selon l’état de la législation et du marché du travail, le licenciement sera une sanction plus ou moins redoutée ; en période de chômage important, un salarié y sera très sensible, et davantage encore s’il est étranger et qu’il encourt l’expulsion. A l’inverse, en situation de plein emploi, législation favorable aux salariés, cette menace n’aura qu’un effet limité. Mais s’il ne reposait que sur la contrainte, le pouvoir s’exercerait dans une situation tendue, génératrice de dysfonctionnements, avec le risque d’une explosion sociale. Pour acquérir une certaine légitimité, ce qui favorise les comportements d’’acceptation, voire d’adhésion, il doit résulter du caractère institutionnel de l’autorité, de la compétence ou de la personnalité de celui qui l’exerce ; ou des trois à la fois.

L’autorité institutionnelle
         Dans l’entreprise, elle résulte du contrat de travail. En le signant, le salarié accepte de se placer sous l’autorité de la direction générale ou de toute autre personne à qui cette dernière déléguera son pouvoir. Elle est donc indépendante. Elle est donc indépendante de la personne, mais limitée à une sphère bien déterminée (le champ de la délégation). Elle constitue l’autorité hiérarchique car elle est distribuée dans toute l’organisation selon le degré de décentralisation souhaité. Pour être acceptée sans reposer sur la contrainte, elle doit être pondérée par la compétence ou les qualités personnelles.

L’autorité sapientale
         C’est le pouvoir que détient une personne en raison d’une compétence ou d’une spécialisation, compte tenu du degré de rareté de cette dernière dans l’organisation. Ainsi, l’’autorité d’un cadre sera s’autant plus grande qu’il saura résoudre les problèmes qui dépassent les capacités de ses subordonnés. Cette compétence peut donc être technique mais elle s’applique aussi à la maîtrise des communications :
- internes. Maîtriser l’information, ou une partie de l’information qui circule à l’intérieur de l’organisation est une source de pouvoir (de même que la maîtrise des règles organisationnelles, des procédures, des attributions de chacun). L’accroissement de la formation favorise ceux qui ont le temps et le désir d’étudier les notes de services, les circulaires, etc. ;
- externes. Maîtriser les échanges avec l’environnement (les clients, les fournisseurs, les administrations) confère également de l’autorité. Les relations privilégiées qu’il entretient avec ses clients constituent une source de pouvoir (un objet de marchandage) pour un représentant ; il en est de même pour un comptable qui connaît personnellement les membres des services fiscaux, sait à qui s’adresser pour obtenir un délai ou un dégrèvement pour le compte de l’entreprise.

L’autorité personnelle
         C’est l’aptitude « naturelle » d’un individu à obtenir l’obéissance ou à imposer ses opinions. Elle explique le phénomène du leadership et dépend des qualités intrinsèques de l’individu mais aussi de leur adéquation aux valeurs, à l’esprit, à la culture du groupe. Telle personne qui sera reconnue comme une forte personnalité dans un groupe et sera susceptible d’y exercer le leadership, sera remise à une place ordinaire (ou rejetée) dans un autre groupe, ou dans le même si entre-temps le groupes a évolué. Lorsque l’autorité personnelle est exceptionnelle, on parle d’autorité charismatique.
Tony Alberto, Pascal Combemale
Comprendre l’Entreprise
Circa-nathan,
1993
Travail à faire :

Recensez les sources du pouvoir dans l’entreprise et caractérisez-les en quelques mots.
Solution :

Exercice 1:

         On peut proposer les caractéristiques suivantes :

Autocratique        Þ Le chef dispose d’un pouvoir absolu.
Démocratique      Þ Le pouvoir, la souveraineté, émanent du peuple.
Démagogique       Þ attitude qui consiste à flatter le plus grand nombre pour accroître sa
     popularité.
Paternaliste          Þ Attitude condescendante et faussement bienveillante envers les autres.
Dictatorial           Þ Pouvoir absolu, tyrannie.


Exercice 2:

On peut avancer les idées suivantes :

Gestion des ressources humaines TD Gestion des ressources humaines TD Reviewed by IstaOfppt on 04:45 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.