La politique de prix TP

Exercice  :
Du professionnel au particulier
Décoralie, société spécialisée dans les revêtements souples (moquettes, tissu mural, dalles), ouvrira prochainement un show-room au Maârif. Elle compte ainsi s’attaquer à la clientèle individuelle.
Qualité et image de marque
         A cette activité de revêtement, Décoralie procède depuis une année environ à l’installation de parquets en bois. Le fournisseur de cette matière, Exoparquet, importe le bois du Brésil ou encore du Canada. Car l’administrateur de Décoralie tient à préserver l’image de marque de la société et la qualité du travail effectué.
         Une autre préoccupation est le suivi de l’évolution du marché du revêtement. « La participation aux manifestations internationales permet de se mettre au courant des dernières nouveautés et de les introduire sur le marché local », précise M. Ktiri, qui ajoute « d’autant plus que le consommateur marocain est devenu exigeant et sait ce qu’il veut ». En général, les clients de la société ont un décorateur qui, lui, effectue les commandes selon le choix qu’il aura opéré. Le prix de la fourniture du matériel dépendra bien entendu de la surface à revêtir mais aussi de l’importance du marché. Plus la commande sera grande, plus les prix seront « bon marché ». Les commandes d’une certaine ampleur sont transférées à Sommer France qui fournit alors Décoralie. Autrement la société possède un stock qui lui permet d’honorer les commandes « régulières ».
La Vie économique, 22-4-1995.
        
La mini-révolution du secteur automobile
         Pour les présidents des deux associations professionnelles AMICA(1) et AIVAM (2), les derniers changements environnementaux du secteur automobile sont radicaux. Outre la politique industrielle, les nouvelles règles établies par le Ministère du Commerce et de l’Industrie devront avoir un impact sur le marché.
         La principale mesure, selon M. Abdelhaq Laraki, président de l’AIVAM, est la voiture économique et ce, pour deux raisons. La première a trait au principe de mettre à la disposition de la clientèle «  un moyen de transport neuf, moderne, conforme aux normes de sécurité et environnementales, à un prix très abordable ». La voiture économique permettra ainsi de « contrecarrer l’idée mise en avant selon laquelle la voiture d’occasion est un problème social, car elle permet aux détenteurs, de faibles revenus de disposer d’un véhicule : raisonnement fallacieux ».






Réduction de prix
         La modification des droits de douane sur le neuf devrait conduire à une baisse de 10 à 11% sur le prix des véhicules vendus. La baisse des prix a pris en considération les dernières modifications des taux de change.
         Aussi les entreprises avaient-elles des stocks sur lesquels elles ont été contraintes de répercuter la baisse des taux de droits de douane réduisant par là leurs marges. Cette baisse des droits de douane sur le neuf est considérée par le président de l’AIVAM comme une première étape. « Les taux de droits de douane cumulés d’environ 57,9% demeurent élevés, nous espérons un nouveau réaménagement une fois que le système aura montré qu’il permet un accroissement des recettes de l’Etat. »
         Pour ce qui est des modifications des droits de douane sur les véhicules d’occasion, les professionnels considèrent que le taux d’abattement plafonné à 50% permettra de réduire l’importation des véhicules trop anciens. « Nous espérons une application rigoureuse de la législation, notamment une attitude stricte de l’Administration au niveau du vieillissement des véhicules qui ne fait qu’enrichir les concessionnaires des pays européens », renchérit-il. Par ailleurs, M. Mounir estime que la nouvelle réglementation dispose d’un cadre légal puisqu’elle est établie par la Loi de Finances 1995 qui renvoie à la convention signée entre l’Etat marocain et le constructeur Fiat.
L’Economiste, 13-7-1995.
(1) Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile.
(2) Association des importateurs de véhicules automobiles montés.

Travail à faire :
1)    Comparez la clientèle intéressée par les parquets en bois de Décoralie et celle intéressée par les voitures d’occasion.
2)    Précisez le facteur qui détermine le prix des deux types de produits citée en (1).
3)    Dites quels sont les objectifs visés par le lancement de la voiture économique et la commercialisation de parquets à partir du bois importé. Les objectifs visés par l’un ou l’autre produit sont-ils compatibles ?
4-A quelles conditions le prix des paquets et des voitures devrait-il baisser ?
Réponse:
1-*
Il s'agit de deux clientèles à niveaux de vie différents .Le type de produit auquel accède chacune d'elle est une signe caractéristique de ce niveau de vie .
2-
Le facteur est la nature du produit commandé :
* produit Décoralie  : produit de luxe importé.
* voiture d'occasion : voiture "2e main " importé
L'acheteur de ce produit vise la quantité au meilleur prix.
3-
* La voiture économique est une bouée de sauvetage pour une industrie automobile en mal de compétitivité dans une économie ouverte à la concurrence.
* La commercialisation de parquets faits de bois importés s'inscrit dans la logique de la libéralisation du commerce extérieur.
Les deux actions sont économiquement logiques mais socialement incompatibles .
4-
Le prix de ces deux éléments baisserait à condition que les éléments constitutifs de leurs coûts et prix baissent .



La politique de prix TP La politique de prix TP Reviewed by IstaOfppt on 02:26 Rating: 5

1 commentaire:

  1. BlueHost is ultimately one of the best hosting provider for any hosting services you might need.

    RépondreSupprimer

Fourni par Blogger.