Chapitre 7 : Les fonctions techniques

Introduction
La production est l’utilisation des ressources humaines pour transformer des ressources matérielles et financières en bien et services. La combinaison des facteurs de production doit se réaliser dans les meilleures conditions.

I – La notion fonction de production :
Elle décrit l’ensemble des combinaisons de facteurs que le chef d’entreprise peut utiliser afin de produire des quantités variables de produit en évitant bien entendu le gaspillage.

A – le choix d’une combinaison de production :
Après avoir effectué un calcul économique rigoureux, le producteur peut déterminer la quantité de facteurs à utiliser dans le processus de production.
Ces facteurs sont choisis de la manière la plus rationnelle possible de sorte que :
le coût soit le plus faible
La quantité produite soit la plus élevée.
Donc l’entrepreneur va préférer une main d’œuvre nombreuse si le coût du facteur travail est le plus faible que le facteur capital, et l’inverse.
C’est ainsi que se fasse le choix de la combinaison optimale.

B – la réalisation d’économies d’échelle :


Définition : situation économique où l’augmentation de la production contribue à la baisse du coût unitaire.
II – le rôle de la fonction technique :
Elle concerne les activités dont le rôle est de créer les produits (ou les services) que l’entreprise a choisi de mettre sur le marché ; cette fonction comprend notamment :
- Les études de méthodes, concernant les activités d’analyse, de mesure et de simplification du travail, les études d’implantation et de manutention.
- La gestion de la production : concernant les activités de planification, de déclenchement et de contrôle d’avancement des opérations de fabrication.
- La fabrication : concernant les opérations d’élaboration technique des produits telles que celles d’usinage et de montage.
- Contrôle de qualité : concernant les opérations dont le but est d’assurer aux produits les performances d’utilisation exigées par les utilisateurs.

Les 4 objectifs principaux de la gestion de production :
*Réduction des coûts : le prix est actuellement un argument essentiel pour vendre la plupart des produits, la proposition d’un prix attractif passe nécessairement par la maîtrise des coûts de production et donc une utilisation optimale des équipements, des matières et de la main-d’œuvre.



 *Respect des coûts : les délais de fabrication sont liés à la nature des produits et des marchés, ainsi qu’aux technologies utilisées ; leur importance est d’autant plus grande que la concurrence et plus active.
*Amélioration de la qualité : la qualité peut se définir comme l’aptitude d’un produit à satisfaire les besoins des utilisateurs ; elle résulte donc de l’effet et conjugué d’une conception répondant aux besoins de l’utilisateur et d’une réalisation exemptée de défauts.
*Flexibilité : il s’agit de la capacité de l’entreprise à s’adapter aux modifications d’activité ; elle concerne à la fois l’équipement et le personnel.
Pour une entreprise industrielle, la politique de production comprend :
􀂃 Les méthodes de fabrication,
􀂃 Nature et quantités de produits à réaliser.
Cette politique conduit naturellement aux prévisions d’équipement, de procédés à mettre en application, notamment dans la voie de la mécanisation et de l’automatisation de la fabrication.

III- Les modes de production :

A- Définition :
C’est la manière dont se déroulent les différentes étapes nécessaires à la production d’un bien ou d’un service.
Le mode de la production est à la fois :
- Un résultat : nécessité de satisfaire à des contraintes techniques et commerciales.
- Un moyen : recherche d’une efficacité de l’ensemble du système de production : meilleure productivité.

B- Production et gestion des contraintes techniques :
Trois types d’organisation de la production sont classiquement distingués.

C- Les caractéristiques des différents systèmes de production :


FONCTION
TYPES DE PRODUCTION
Discontinue
unique
Répétitive en
série
Continu de
masse
Etude du produit
Selon le besoin du Client
Sur catalogue
Méthodes
Etablies pour chaque
produit
Etablies pour la série d’origine
Etablies lors de la conception de l’installation
Manutention
Complexe
Simple
Standardisée
Ordonnancement
PERT
Par lots
Par séries
Par marchés de
longue durée
Approvisionnement
Par petites quantités avec délais réduits
Programme
Par marchés de longue durée
Stockage
Matières premières
Semi-produits
Semi finis
Contrôle qualité
A 100% sur produits finis
Par échantillon sur produits finis
Contrôle coûts
Par commande
Par période ou produits
Entretien
Peu important
Important
Prédominant

Ce tableau met en évidence d’une part les principales fonctions à remplir dans le cadre d’un système de production et d’autre part les caractères communs ou différents de chacune d’entre elles selon le processus choisi.

D- Modes de production et gestion des contraintes commerciales :
*La production à la commande :
La production à la commande concerne  des produits qui correspondent à une demande précise de la clientèle ou à une commande à partir d’un prototype. Elle présente des avantages et limites :

Avantages
Limites
-satisfaction parfaite de la demande du client
-absence de stocks –constitués
-certitude de vendre le produit fabriqué 
-les délais de livraison et de production souvent très longs
-le degré d’utilisation des capacités évolue considérablement en fonction du flux de commandes

*La production pour le stock
La production est ici déclenchée par anticipation d’une demande, les produits étant fabriqués pour le stock.
Les avantages de ce type de production sont nombreux :
-rentabilisation plus facilement d’équipements coûteux ;
-disponibilité immédiate des produits à la demande du client
-répartition possible de la production dans le temps.
Cependant, l’opportunité de produire pour le stock suppose  que deux conditions soient réunies :
-           L’éventail des produits finis visés doit être restreint,
-           La demande de chaque produit doit être importante et prévisible. 

E- L’évolution concrète des modes de production :

1-De la production à flux poussés
L’organisation traditionnelle de la production s’appuie sur des prévisions faites sur la demande finale.
A partir de ces prévisions, un programme de mise à disposition des produits finis est élaboré et l’on détermine « en cascade » , de l’amont vers l’aval, sur la base de nomenclature et de délais moyens de fabrication , ce qu’il convient de lancer en production pour chaque période et chaque composant utilisé.
Cette organisation de la production présente d’indéniables avantages :
-elle conduit à planifier la production et assure , par là même , une programmation cohérente des différentes tâches qui la composent ;
-elle évite toute rupture de stock ;
-elle permet de prendre des décisions d’ajustement temporaire des capacités de production.  
2- ..À la production à flux tendus
A l’opposé  de l’optique traditionnelle  de gestion à flux poussés, se développe actuellement une gestion à flux tendus. Dans cette logique , la fabrication d’un composant de produits , ou de produits , n’est jamais anticipée , mais est déclenchée par une demande du centre qui utilise ce composant.
Le principe du «  juste à temps », dont le « Kanban »est un exemple , s’inspire de cette démarche.  

IV- L’organisation de la production :
Organiser la production dans une entreprise industrielle consiste à définir les étapes et les moyens nécessaires à sa réalisation et les services compétents et une modernisation des techniques de production.

A- La variété des processus de production

1-  Le cheminement des flux de produits fabriqués
L’objectif de la logistique qui s’efforce de maitriser les flux dans l’entreprise est de réduire les coûts liés aux transports internes, aux stockages intermédiaires et à la manutention

Objectifs
 …et les moyens de la logistique

Diminuer la manutention et l’importance des stocks
Enchainer les opérations
Supprimer les stocks intermédiaires
Simplifier les flux de pièces
Faciliter le suivi de la production

2-  La recherche de la flexibilité
Etre flexible, c’est pouvoir rapidement, grâce à son organisation et à ses moyens de production, répondre à trois enjeux :
*modification des quantités à produire ;
*modification du produit ;
*modification des variétés du produit.
L’organisation et la mise en œuvre des nouvelles technologies doivent permettre de répondre à ces objectifs.

B- Les acteurs de production :

1- L’organisation des services :
On peut morceler le travail (travail à la chaîne).
On peut aussi désigner un groupe d’ouvriers qui va s’occuper de la transformation d’un produit du début jusqu’au stade final.

 C- Le rôle de l’automatisation et de l’informatisation  sur le processus de production

1-  L’ordinateur au service de la conception et de la fabrication
Plus un produit devient complexe plus sa conception devient difficile, la mise au point de prototypes devient coûteuse et la conception assistée par ordinateur prend de l’importance.
a-  Les étapes de la conception par ordinateur

Définition des caractéristiques
  du produit       ----                           Modélisation ---Visualisation---Simulation
travail humain                                      CAO (conception assistée par ordinateur)
*la modélisation : c’est l’établissement par l’ordinateur de la maquette de l’objet à fabriquer en tenant compte de l’ensemble des caractéristiques du produit.
*La visualisation du modèle sur écran permet d’agir sur les différentes dimensions du modèle.
*Simulation permet de tester le comportement du modèle vis-à-vis des changements qui peuvent affecter son environnement.

b-  Les systèmes experts
Il s’agit de systèmes informatiques intelligents tenant compte des contraintes de l’environnement et aidant à la prise de décision .Ce sont des  systèmes dotés de la connaissance universelle leur permettant de résoudre les problèmes posés. Ils sont utilisés dans le domaine médical, dans le domaine militaire et la chimie.

1-  Automatisation, productique et robotisation

a- L’automatisation : c’est le fonctionnement  automatique  d’un système de production grâce à un programme et sans intervention humaine.

b-La productique : c’est l’application de l’informatique au système de production  permettant l’exécution des tâches .Les robots actuels peuvent connaitre la forme des pièces, détecter l’environnement et agir en fonction de ce dernier.  

V- L’organisation du travail et son évolution
L’organisation du travail est l’analyse du degré de spécialisation et de responsabilités  des différents postes de travail afin de mieux combiner et de mieux gérer les facteurs de production en harmonie avec les finalités de l’organisation .Plusieurs structures ont historiquement été mises en place.

A-    Les principes de L’O.S .T

1-Notion :
Méthode permettant de décomposer les gestes des individus afin de les simplifier et d’accroître ainsi la productivité.

2- Principes :
L’OST repose sur trois principes :
La parcellisation des tâches: tout geste inutile doit être éliminé.
La spécialisation des travailleurs: chaque salarié effectue toujours le même travail.
La séparation des tâches de conception, d’exécution et de contrôle: le personnel d’encadrement est le seul responsable de la conception du travail et de sa coordination.

3- Conséquences :

a- Positives :
Le taylorisme a permis le développement de la production en grande série et par conséquence de la consommation de la masse. Il a favorisé la constitution de grands groupes industriels qui existent encore aujourd’hui.
Bien qu’il reste utilisé, ce mode d’organisation de travail est fortement remis en question car il engendre des effets négatifs.

b- Négatives :

La dégradation des conditions de travail:
- La parcellisation des tâches conduit les salariés à exécuter un nombre réduit de gestes, sans cesse répétée, face à cette monotonie du travail, les salariés se sentent démotivés, désintéressés de leur travail.
- L’accélération des cadences provoque une pression permanente sur les salariés qui le supportent de moins facilement.

La multiplication des dysfonctionnements:

Notion : on appelle dysfonctionnement, l’ensemble des événements négatifs qui perturbent un système productif.

Exemple : l’accroissement de l’absentéisme le travailleur peu intéressé par son travail va chercher à la fuir.

C- Les nouveaux modes d’organisation du travail
Pour répondre aux nouvelles données de l’environnement des entreprises, l’organisation du travail tend vers une autonomie de plus en plus grande du personnel. Par ordre croissant de liberté accordée aux travailleurs, on distingue :
*rotation des tâches ;
*Elargissement des tâches ;
*enrichissement des tâches ;
*Groupes semi-autonomes
Qui entrainent une meilleure compétitivité des entreprises.



 
 

 
 
Chapitre 7 : Les fonctions techniques  Chapitre 7 : Les fonctions techniques Reviewed by IstaOfppt on 00:37 Rating: 5

Aucun commentaire:

Fourni par Blogger.